Figuratif, absrtait, peinture photo architecture ... quelle que soit l'oeuvre, , sa nature, quique soient son créateur,le spectateur, et ne serait-ce kune fois dans une vie, se pose la question ineluctable: C super beau mais à koi ça rime? ensuite vient la problematique non moins enfantine mais ke certains qualifieraient d'affligente: mais à koi ca sert donc?

Des fois je me dis qu'au delà la dimention purement esthétique et le plaisir incertain inhérent à la création itself l'utilité de l'art est une question qui ne se pose même pas; lié au principe de plaisir il ne fait aucun cas de l'utilité, n'étant pas sa fonction première!
Ceci dit je n'irais quand même pas jusqu'à cantonner l'expression artistique dans cette restreinte approche, non je ne m'y risquerai pas car c'est bien simple je me ferais déglutir toute crue en un seul morceau et sans états d'ame par les "initiés"; je ne dirais pas non plus cette phrase qui me démange " au-delà de sa pure fonction d'exutoire émotionnel, tout ce qui est relatif à l'art est futile" parce que d'abord ce n'est pas vrai et que je ne le pense pas( du moins pas en ces termes et pas toujours) et puis je ne prendrai pas (lâche ke je peux être) le risque de me faire traiter (en choeur) d'ignarde regressiste!

Mais sérieusement, à quoi ca sert, à  part faire joli (avec un peu de chance) dans une galerie ou sur un mur, garnir les compte en banque d'artistes plus ou moins plumés, et plumer des amateurs plus ou moins "connaisseurs" ( diplomés ES évaluation de non quantifiable)?

On me dis, et je ne m'en offusque plus,que je regarde sans voir.... que sa fonction transcande la dimention materielle de l'esthétique, qu'il est nécessaire à la civilisation que c'est précisément là le génie de l'Homme! ( je veux bien puiske le génie de l'Homme moderne est précisément la quête du superflu, le nécessaire n'étant plus qu'une question d'argent il tombe dans le "vil" domaine du "materiel" ... pouah!!!) qu'une nation sans art etouffe, régresse et s'empetre dans la gadoue de la médiocrité...

Je crois qu'au fond je n'ai aucune estime de l'art en tant que garant de la civilisation, parceque non je ne pense pas kil soit en mesure d'évincer les valeurs plus sures telles que la morale pour ne citer qu'elle (et qu'il se complait a malmener au gré des oeuvres)! je me contente d'apprécier la créativité, la technique et l'évolution... ca ne vole peut-etre pas tres haut , mais plus haut ça n'est plus respirable...même pas pour un oiseau!

Ce que j'en retiens c'est ke pour qu'elle en vaille la peine une oeuvre d'art se doit de faire joli, ou de faire réfléchir, au mieux les deux! sinon je vois vraiment pas où sa mène si ce n'est à un numéro de compte banquaire...

Méditate...